LesDeLLiens.com: [Test] Vostro 3350

Aller au contenu

[Test] Vostro 3350 Favoris

L'utilisateur est hors-ligne WeeeD Icône

  • DeLLien Expert
  • PipPipPip
  • Groupe : Membre distingué
  • Messages : 223
  • Inscrit(e) : 12 Dec 10
  • Sexe:N/A
  • Localisation:Into The Wild

Chercher ses messages Info du tutoriel

  • Ajouté le: 11 September 2011 à 22:17:21
  • Vues: 3530
Description: Test du Vostro 3350 (Core I5) par weed pour LesDelliens.com

Vostro 3350 - Intel Core i5



Oyé Oyé lecteurs ! Bienvenue sur le premier test réalisé par mes soins pour les Delliens, qui portera sur un modèle de la gamme professionnelle de Dell, j’ai nommé le Vostro 3350.
Entrée de gamme d'une diagonale de 13’’, surmonté par une batterie 8 cellules et animé par un i5 Sandy Bridge, arrive-t-il avec tout ça à nous proposer des performances confortables sur secteur ainsi qu'une autonomie décente ? Son format permet-il de le déplacer sans encombre tout en proposant une ergonomie et un confort appréciable ?
C’est principalement la recherche de ces 2 réponses qui m’a guidé tout au long de ce dossier, et j’espère, qu’à ma façon, j’aurais su être assez complet et honnête, pour vous livrer un test se suffisant de lui-même.
Bonne lecture !

Unboxing



S’agissant d’une unité de test, je n’ai pas la prétention de vous proposer pour le coup un« Unboxing » vidéo complet. Reste que voici quelques photos du fameux carton (et ce qu'il contient :wub: ) :

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Design & finitions



Laptop premier prix dans une gamme premier prix, même si il est à destination avant tout aux professionnels, on aurait pu arriver à la conclusion que la finition ne serait pas une priorité. Pourtant Dell semble avoir bichoné son petit 13", que ce soit pour le design (amha) et les finitions (ça c'est sûr).

Image IPB

L’extérieur du châssis pour commencer, mélange habilement des éléments faits d'adamantium aluminium sur son capot et les côtés inférieurs, et d’un plastique mat de bonne facture. La batterie, qui est ici une 8 cellules, surélève le laptop, facilitant ainsi le dégagement calorifique où que soit posé le 3350.

Image IPB

Lorsque l’on déplie l’écran, le constat est tout aussi satisfaisant. Le repose-poignet et les contours de l’écran sont faits du même plastique que les parties extérieures, le clavier et le trackpad étant entourés d’une lisière en plastique imitant un métal chromé. Les touches, elles, sont granuleuses et bordées d’une surface noire laquée.

Dans l’ensemble, c’est du tout bon, du point de vue de l’apparente solidité du V3350 comme de son esthétisme (bien que ce dernier point soit bien sûr subjectif). Reste à voir si le design permet une une ergonomie convaincante.

Connectique & ergonomie globale



Image IPB

Faisons un premier arrêt sur la connectique : sur la tranche avant du laptop, se trouvent quatre diodes d’activité (Marché/arrêt, Disque dur, chargementde la batterie et Wifi) ainsi que le slot pour cartes SD/MMC/MS.

Image IPB

Sur la droite, nous aurons droit à deux prises jack (entrée/sortie), un port hybride USB 2.0/E-Sata, et deux ports réservés à l’affichage : HDMI et VGA.

Image IPB

Côté gauche, Dell y a disposé le lecteur/graveur DVD, le port RJ-45 et deux ports USB 3.0.

Image IPB

A l’arrière ne se trouve que la fiche réservée au rechargement de la batterie.

D’un point de vue ergonomie, tous ces différents ports se veulent facilement accessibles, hormis la prise du chargeur. L’arrière est en effet anguleux, le connecteur aura donc tendance à « riper » facilement si on essai de l’insérer à l’aveuglette.

Le bouton du lecteur DVD doit être fortement enfoncé pour s’activer, on s’y accoutumera facilement. Petite bémol cependant concernant le lecteur optique : le tiroir ne semble pas des plus solide, souffrant d’un jeu le rendant un peu bancale lorsqu’on y insère une galette. A choisir, on aurait préféré un lecteur de type mange-disque mais pour un périphérique à l’usage tout à fait anecdotique il fera normalement amplement l’affaire.

Image IPB

Venons-en à la partie intérieure du châssis, qui comprend les boutons d’allumage et d’accès rapides à divers fonctions, le clavier, le trackpad et le lecteur d’empreintes biométriques.

Image IPB

Le bouton Power se veut chromé comme les fameuses lisières et le logo Dell situé sous l'écran, et s’illumine du même blanc que les diodes d’activité.

Image IPB

Image IPB
(Résultat lors de l'utilisation du bouton d'accès rapide le plus à gauche)

Image IPB
(Même chose qu'en haut, mais avec le bouton situé au milieu)

Image IPB
(Le bouton le plus à droite cette fois...)

Image IPB
(Et les choix qui s'offrent à vous pour le personnaliser)

Trois touches d’accès rapides sont également présentes sur la partie supérieure droite du clavier. Le premier sert à accéder au centre de mobilité Windows, le second ouvre le logiciel faisant office de support matériel et logiciel de Dell, tandis que le dernier est facilement personnalisable à différentes utilisations.

A l'usage, ces touches se veulent réellement pratiques. Accéder en un instant au centre de mobilité va vous permettre de gérer en quelques clics toutes vos consommations lorsque vous serez sur batterie, et le bouton personnalisable permet quand même tout un choix d'utilisations. Reste celui servant à accéder rapidement au "Dell support center" dont la fréquence d'utilisation justifierait la possibilité de le personnaliser.

Image IPB

Le trackpad ne semble pas fait du même plastique que le châssis, il se veut plus « doux » au toucher. Il est multitouch (jusqu’à 4 doigts simultanément), mais inclus quand même deux boutons physiques. Il est surmonté par une diode s’illuminant en orange lorsque le trackpad est désactivé.

Plutôt pratique bien qu'un peu petit (y'a l'air d'avoir encore de la place pourtant ?), j’ai personnellement eu un peu de mal à m’y faire : même si il est précis et réactif en utilisation simple, le multitouch n'est pas très convaincant, même si forcément je compare un peu avec mon MacBook.

Dans ce genre d’utilisation il vous faudra parfois répéter plusieurs fois votre geste avant que le trackpad l’exécute. J’ai également l’impression qu’il souffre parfois de latence, un geste peut avoir été compris mais mettre quelques dixièmes de secondes à s'afficher à l'écran. La personnalisation de ce dernier est aussi loin d’être intuitif (la faute incombe ici plus à Windows 7 qu’à Dell).

Image IPB

Le clavier lui est plutôt convainquant. Au déballage, j’ai été agréablement surpris par son toucher granuleux, et son agencement de type chiclet. Les touches sont globalement bien positionnées, et les touches multimédia activables via la touche « Fn » s’avèrent pratiques.

Si je devais chipoter, je trouverais juste à redire sur le positionnement des touches « Reculer, Play/pause et Avancer ». Pourquoi les ingénieurs Dell n’ont-ils pas pris la peine de les décaler d’une touche ? Ils avaient cette possibilité, et ça éviterais les erreurs lorsqu’on essaie juste de baisser le volume sonore à la volée.

Au niveau de la frappe, c’est très agréable : plutôt silencieuse, elle est un peu « molle » tout en gardant une certaine prestance, on n’a donc aucun mal à écrire un test comme celui-ci, même pour ceux qui ont tendance à écrire vite ;)

Les heureux possesseurs de grosses mimines comme les miennes pourraient en revanche être dérangés par les caoutchoucs supportant l’écran une fois fermé ou le lecteur d’empreintes digitales. Il suffira de désactiver les effets sonores pour ce dernier, pour les caoutchoucs on s’y fait, mais j’ai trouvé ça suffisamment gênant au début pour le signaler.

D’ailleurs le lecteur biométrique, parlons-en : gamme professionnelle oblige, Dell joue la carte de la sécurité. C’est effectivement pratique, permettant d’accéder à sa session Windows ou à se connecter sur un site Web, d’un simple passage d’index. Cependant, comme me l’a fait remarquer notre célèbre Jedi modérateur, une gestuelle particulière est à adopter pour apprécier à sa juste valeur cet accessoire, sans quoi les erreurs sont au début plutôt nombreuses.

Ecran, partie sonore & Webcam



Image IPB

L’écran est doté d’un revêtement mat plutôt efficace, je me suis même surpris à regarder un film tout en lézardant au soleil sans trop de problèmes. Sa résolution (1366x768) assure un confort suffisant, aussi bien en bureautique, navigation Web, jeu et évidemment lecture vidéo.

Plutôt fin, il dispose d’une Webcam en son sommet ainsi que d’un capteur de luminosité pour maximiser l’économie d’énergie.

On regrettera cependant à son sujet un écran manquant de contraste et de luminosité, mais rien d’handicapant, puisque nous saurons de toute façon vous recommander de vous servir de la prise HDMI pour visionner en tout confort votre film, ces menus défauts ayant un impact quasi-nul dans les autres utilisations.

Image IPB

La partie sonore s’avère parfaite via les Jack 3.5, les Haut-Parleurs s’avèrent eux clairement décevants. Soit il n’y en a qu’un, soit les deux sont superposés, quoi qu’il arrive on a l’impression de se retrouver avec un laptop d’un autre âge ne disposant que d’un son mono. Cet argument est cependant à nuancer : nous sommes effectivement sur un portable professionnel, ce paragraphe est donc laissé à votre seule appréciation, tant cela peut vous paraitre minime ou au contraire rédhibitoire.On s’en accommode quoi qu’il arrive d’une manière ou d’une autre.

Le micro, situé sous la partie inférieure, est lui aussi efficace. Même avec de la musique sortant via des enceintes indépendantes, il était facile de me faire comprendre lors de sessions Skype.

Image IPB

La Webcam de 2 mégapixels, capable d’enregistrée jusqu’en 720p, que ce soit envidéo ou photo, ne souffre pas de latence et fonctionne parfaitement. On appréciera également, non sans humour, les personnalisations rendues possibles par le logiciel Dell Webcam Central, qui m’a par exemple permis d’enfin me retrouver dans la peau d’un légendaire loup-garou (si ça c’est pas de l’argument de choc).

Hardware & Performances



Intéressons-nous plus en détail aux composants animant notre version de ce Vostro 3350 :

- Processeur : Intel Core i5-2410M (2 ,3Ghz)
- Mémoire vive : 4 Go de DDR3 (1333 Mhz, un seul module)
- Chipset graphique : Intel HD Graphic 3000 (intégré au processeur)
- Disque dur : 320 Go (7200 tr/min)
- Ecran : 1366x768 (revêtement mat)
- Puce Wifi : Intel Wireless N-1030 (normes gérées b/g/n, débits théoriques de 130 mbits/s en envoi, 300 mbits/s enréception, gère aussi la norme bluetooth 2.0 EDR)
- Lecteur/graveur DVD : 8X
- Clavier : AZERTY (non rétro-éclairé sur notre version)
- Webcam : 2 Mégapixels, capable d’enregistrée jusqu’en 1280x720
- Batterie : 8 cellules, 80 w/hr , li-ion
- Chargeur : 65 W

Vous trouverez ci-dessous quelques bench, à destination des afficionados qui en tirons quelques infos supplémentaires. J'ai cependant pris ma plus belle écriture pour revenir en quelques lignes sur les performances, sans trop rentré dans les détails :

Pour faire simple, il vous sera difficile, de mettre à genou cette configuration dans une utilisation « classique » voire « poussée ». Le 3350 est en effet équipé d’un Core i5 de seconde génération (Sandy Bridge), ceci étant capable, entre autre, d’augmenter leur fréquence de fonctionnement, ou d’exécuter 2 calculs simultanée par cœur. Dans les applications en tirant partie, vous vous retrouverez donc avec un processeur toujours doté de 2 cœurs, mais faisant le travail de 4. Couplé à ses 4 Go de DDR3 et son disque dur 7200 tr/min, l’ordinateur se veut diablement efficace, se payant le luxe de démarrer en moins de 45 secondes.

A titre d’exemple, au moment où j’écris ces quelques lignes sur Word, j’ai le navigateur Chromium ouvert avec une dizaine d’onglets et un téléchargement en cours, iTunes se chargeant de m’occuper les oreilles par de douces mélodies, je suis connecté sur Skype et Mumble, et mon avatar de World Of Warcraft m’attendant patiemment en arrière-plan. Le tout s’exécute comme un orchestre parfaitement synchronisé, pas de latence de visible, encore moins de freeze. Bref, vous l’aurez compris, pour l’utilisation principale dont le Vostro 3350 est destinée (à savoir de la bureautique « professionnelle »), il vous sera difficile de le trouver trop lent, et il sera même capable de vous surprendre de par sa polyvalence.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Autonomie, chaleur et nuisances sonores



Du fait de sa batterie 8 cellules, et son chipset graphique peu gourmand, le 3350 est également capable de bons résultats dans ce domaine. En navigation Web, la luminosité étant laissée à son maximum, j’ai pu dépasser les 6h d’autonomie. Le Vostro m’a permis de largement regarder 2 films d’environ 1h30 au format avi (640x344), et a tenu un peu plus que le temps d’un film en 720p (de toujours environ 1h30).

La batterie mettant un peu moins de 2h à se charger.

Quant à la chaleur, hormis en jeu, elle n’est que rarement présente, et donc gênante. Le dessous du laptop, qui semble pourtant être le point le plus « chaud » de la machine, tient plutôt d’une tièdeur anecdotique. Même constat pour l’air expulsé par les ventilateurs, dont les aérations se trouvent sur la tranche droite et arrière du laptop.

D’ailleurs, parlons-en de ces fameux ventilateurs, pourtant décriés par d’autres sites ayant testés la bête : ils se sont mis en marche de façon perceptible après 3h de bureautique « intensive », et se sont à peine fait entendre lors de visionnages de films. Ils soufflent par contre lorsque l’on regarde un film HD (sur sa TV ou directement sur la machine), sans pour autant se retrouver dérangeants.

Il n’y aura donc qu’en jeu que la température pourra monter de façon significative, et encore, sans que cela s’avère réellement contraignant. J’ai ainsi pu enchainer une partie de quasiment 6h de CoD 4 en ligne, sans qu’aucun freeze, ralentissement, ou redémarrage n’ait lieu. Alors certes à ce moment le système de refroidissement se faisait bien entendre, sans pourautant couvrir les sons du jeu ou les voix de mes collègues In-Game.

Encombrement



Bien qu'il accuse un poids légèrement supérieur à 2 kilos, le 3350 est suffisamment fin et compact pour rentrer dans n'importe quel sac. Une housse néoprène, et le laptop pourra se glisser entre deux bouquins sans soucis, et vous accompagner un peu partout, même dans les transports en commun (Parisien inside).

Le fait d'emmener le chargeur n'est pas très pénalisant non plus, le tout se faisant plutôt facilement oublié.

Etant donné que fermé, le laptop est entouré sur 3 de ces côtés d'aluminium, il devrait y avoir une meilleur résistance aux chocs et à l'usure sur la durée.

Si vous optez pour un modèle doté de la batterie 8 cellules, prévoyez donc une housse avec un peu plus d'espace. Celle pour mon MB, qui est bien plus épais, s'est avérée parfaite.

Conclusion



Design sympa, tout en restant sobre. Une connectique complète, une batterie à toutes épreuves, le tout avec tous les avantages classiques dus à la gamme Pro de Dell, dont l’écran mat. Un laptop parfait ?
Presque ! On regrettera surtout l’absence d’haut-parleurs de qualité, qui aurait assurer au laptop la note ultime.

Pour faire simple, si vous êtes à la recherche d’un portable en vue d’une utilisation bureautique « avancée », tout en restant largement transportable, abordable et capable d’être tenu éloigné de toute prise électrique, alors il y a fort à parier que ce Vostro vous est tout désigné.

Les joueurs, eux, auront du mal à trouver leur compte, hormis en se limitant à des jeux peu gourmand, et auront surtout intérêt à investir dans la version du 3350 pourvue d’une puce graphique AMD dédiée.

Ne vous reste plus qu’à vous demander si le prix de ce Vostro est dans votre budget, et si la diagonale saura vous suffire.

5/7

(Merci à Dell pour le prêt de cette machine, et à ses chargés press pour leur patience :))
0

Télécharger ce tutoriel:

Powered by (IM) Tutorials 1.1.0 © 2014, by Michael McCune